Retour aux formations

Prévention de la dénutrition en établissement

Développement Professionnel Continu

Objectifs

Le programme est éligible au dispositif DPC (Développement Professionnel Continu). Il s'inscrit au sein de l'orientation n°1 : "Contribuer à l'amélioration de la prise en charge des patients", soit :

  • La connaissance de l'état de santé de la patientièle et/ou de la population vivant sur le territoire où le professionnel exerce

 

Objectifs opérationnels

  • Identifier et appréhender la dénutrition des personnes âgées, ses causes et ses conséquences. 
  • Mettre en place, au sein de l’établissement, une politique de prévention, de dépistage et de prise en charge nutritionnelle des résidents.
  • Acquérir et utiliser les outils et les méthodologies nécessaires à la mise en place de la démarche de prévention et à son évaluation.

 

Méthodes pédagogiques

  • Alternance entre acquisition de connaissances et échanges autour des pratiques
  • Evaluation des connaissances/ compétences :
    • Grille de positionnement à l'entrée en formation (radar) en 7 à 10 critères
    • Grille de positionnement à l'issue de la formation (radar) en 7 à 10 critères
    • Analyse de l'efficacité de la formation à 6 mois (enquête)

 

1. Première étape

  • Evaluation des pratiques professionnelles (par renseignement d’une grille  à distance par le professionnel – futur stagiaire)
  • La grille est remplie et retournée au formateur, qui définit les points d’amélioration sur un graphique (indicateur «  radar ») : un indicateur « Radar » par participant.

2. Deuxième étape

Journées de formation collectives

La dénutrition des personnes âgées dans les EHPAD

  • Définition et état des lieux
  • Alimentation et diététique : alimentation du sujet âgé, les régimes
  • Aspect nutritionnel du vieillissement physiologique (vieillissement buccodentaire, perturbations du goût, troubles de la déglutition, vieillissement de l’appareil digestif etc)
  • Causes des dénutritions
  • Les outils d’évaluation
  • Echange de pratiques

La prise en charge de la dénutrition est un travail d’équipe

  • Quelle alimentation ?
  • Suivi médical : bilans, entretiens, traitements, soins
  • Suivi diététique : bilans, entretiens, supplémentation, alimentation entérale
  • Suivi psychologique
  • Formalisation de protocoles précis permettant le suivi de cette prise en charge
  • Echange de pratiques/ retour d'expériences

La restauration collective et institution gériatrique et aspects psychosociaux de l’alimentation

  • Compréhension de la place et de la signification de l’instant repas
  • Manger : un acte vital, social, psychoaffectif
  • Symbolique du repas et des aliments
  • Refus   alimentaires,   insatisfactions, régressions
  • Amélioration des relations soignant/soigné au moment du repas : comment aider à faire manger ?
  • Importance du plaisir alimentaire chez le sujet âgé
  • Améliorations des prestations hôtelières
  • Présentation du plateau ou de l’assiette
  • Echange de pratiques/ retour d'expériences

Prévenir les fausses routes et les troubles de la déglutition

  • La déglutition adulte
  • Les différents troubles de la déglutition
  • Les conséquences des troubles de la déglutition
  • Repérer les signes d'alerte
  • Evaluer les troubles de la déglutitio
  • Prévenir les risques bucco dentaire
  • Prendre en charge les troubles de la déglutition
  • Adapter le cadre des repas, l'installation, la posture professionnelle
  • Différencier "l'aide à manger" et "le faire manger"
  • Les cas particuliers: maladie d'Alzheimer, Parkinson, Charcot, AVC, fin de vie...

3. Troisième étape

Evaluation des pratiques professionnelles (par renseignement d’une grille par le professionnel) : mesure immédiate après la formation
Cette évaluation matérialise la mesure de l’impact du programme sur les pratiques.
La grille est remplie et retournée au formateur, qui définit la mesure d’impact  immédiate sur un graphique (indicateur «  radar ») : un indicateur « Radar » par participant.

 4. Quatrième étape

Evaluation des pratiques professionnelles (par renseignement d’une grille  à distance par le professionnel) : mesure différée dans le temps (à 6 mois). Cette évaluation  complète la mesure de l’impact du programme sur les pratiques.
La grille est retournée au formateur ; elle définit la mesure d’impact sur l’amélioration dans le temps des pratiques professionnelles (sur le graphique  initial : indicateur «  radar »).
Un indicateur « Radar » est complété par participant (visualisation graphique de l’amélioration des pratiques du professionnel).
Le suivi des actions d’amélioration est engagé.


 

Public concerné
Tous les acteurs concernés par la prévention de la dénutrition chez les personnes âgées

Durée
2 jours