Retour aux formations

Communication sensorielle en ESMS


Objectifs

Les professionnels qui travaillent en ESMS ont besoin d’acquérir une panoplie d’outils relationnels et thérapeutiques qu’ils pourront facilement mettre en application dans le quotidien pour accompagner au mieux les personnes vieillissantes.


La pratique des techniques sensorielles avec la personne âgée l'aide à retrouver un mode relationnel apaisé pour rétablir le lien avec son environnement de vie habituel.


Les notions de respect des rythmes, d'attention, de présence, d'écoute et de tendresse figurent parmi celles mises en œuvre pour sécuriser, apaiser, libérer les émotions, créer le lien et encourager les échanges.

Objectifs de la formation

  • Aider la personne à maintenir ses capacités relationnelles au moyen de la communication sensorielle
  • Améliorer la qualité de vie des personnes
  • Apaiser les professionnels qui se trouvent souvent démunis face à l’évolution et aux manifestations de la maladie neurodégénérative

Objectifs pédagogiques

A l’issue de la formation les participants seront en mesure de :

  • Proposer des interventions adaptées aux résidents et à leur famille sur les différents niveaux de l’accompagnement : soins du corps, vie et animations, prise de repas, sommeil etc…
  • Identifier et prévenir les personnes « à risque » en termes d’isolement relationnel
  • Elargir l'offre de réponses alternatives et personnalisées pour les personnes atteintes d’un syndrome démentiel

Les plus de ce programme

  • Promotion de la bientraitance  et des bonnes pratiques professionnelles en ESMS tout en améliorant la qualité relationnelle entre professionnels et personnes malades
  • Echanges et réflexions autour des problèmes rencontrés par les participants
  • Exercices et mises en situations réalisés dans une salle équipée "snoezelen"

L’approche relationnelle sensorielle consiste à créer un environnement qui génère du plaisir et de la détente, ce qui se traduit par l’apport de sollicitations sensorielles douces, diversifiées, où les sens pourront être sollicités séparément ou simultanément : vue, toucher, odorat, ouïe, gout.

L’objectif de ce climat sensoriel est de limiter le stress tout au long de la journée.

 

1 ère et 2ème journée

  •  Les 5 sens
    • Le contexte de pathologie neurodégénérative : la réalité perçue, les erreurs d’interprétations sensorielles
    • Solliciter les différentes modalités sensorielles :
      • La vue, le toucher, l'odorat, l'ouïe, le goût
      • La fonction proprioceptive et le schéma corporel,
      • L’empreinte émotionnelle et mnésique par le toucher 
      • Le « toucher-présence »
    • Les préalables aux soins
    • L’approche relationnelle personnalisée au quotidien 
    • Observer et utiliser les informations sensorielles en fonction des réactions du sujet
    • Créer des ancrages sensoriels positifs
  • La détente
    • Se poser à la juste distance et respecter la personne dans son approche et ses contacts
    • Assurer une sécurité physique, psychique et émotionnelle indispensable à l’instauration de la confiance relationnelle
    • Utiliser le dialogue positif et travailler la contenance, l’auto-feedback, le Pacing, la diversion sensorielle, le toucher 
    • Proposer des expériences autour du relâchement et de la réduction des tensions
  • Le sensoriel
    • Le besoin de stimulation indispensable au maintien du « goût de vivre »
    • La créativité retrouvée grâce à des propositions simples et adaptées au niveau cognitif des personnes
    • Le bien-être, le plaisir, un climat affectif positif
    • Le maintien des acquis
    • La diminution de la douleur sans médicament
    • Le confort grâce une atmosphère adéquate et sécurisante
    • La détente au moyen de sollicitations perceptives et sensorielles, douces, assimilables et respectueuses de l’intimité de chacun
    • Créer un environnement où la sensorialité devient médiatrice du contact avec le monde, à la croisée du corporel, de l’émotionnel et du cognitif.
    • Focus :
      • « La séance Snoezelen » de Snoezelen® 
      • « la capture sensorielle »® de Humanitude®
    • Instaurer un environnement spatio-temporel apaisant
    • Adapter le lieu de vie aux malades
    • Evaluer et ajuster la configuration et l’ambiance de la chambre du résident, de la pièce d’activité, de la salle de bains, des couloirs.
    • Connaître les principes d’un « environnement prothétique » (concept connu au Québec)
    • Evaluation des moyens pouvant être facilement mis à disposition dans les ESMS

3ème journée

Revue des pratiques collective sur les actions d’ajustements qui auront été tentées ou menées par les participants dans leur établissement:

  • Actions menées individuellement
  • Actions menées avec l’équipe
  • Résultats attendus : Maintien et/ou reprise des liens relationnels entre les professionnels et les malades
    • La communication est-elle toujours possible avec une personne atteinte de démence ?
    • Sommes-nous capables d’avoir une approche dédramatisée de la maladie ? 
    • Le plaisir qui sous-tend toute motivation
    • « Être bien pour que l’autre soit bien » 
    • Maîtriser le dialogue positif pour un ajustement des tensions 
    • Accepter le lâcher-prise par rapport à soi et par rapport à l’autre
    • Accepter la régression due à la maladie 
    • Apprivoiser l’angoisse que génère la maladie 
    • Accepter la proximité et le corps à corps dans le respect de l’un et de l’autre 
    • Savoir communiquer dans tous les registres en s’ajustant au mode de communication de la personne malade
Public concerné
Personnels en ESMS

Durée
3 jours