Retour aux formations

Prévenir et gérer l'agressivité des familles pour les travailleurs sociaux


Objectifs

A l'issue de la formation les participants seront capables de :

  • Connaître le cadre historique, juridique et institutionnel de la visite à domicile, dans le cadre de la protection de l’enfance
  • Repérer les limites à la visite à domicile
  • Expliquer les objectifs institutionnels de la visite à domicile
  • Examiner les freins et les enjeux autour des situations à problème
  • Acquérir des techniques professionnelles favorisant une posture propice à la coopération
  • Co-construire le référentiel d’intervention propre à l’association

Le cadre juridique

  • Principes fondamentaux du droit pénal, civil et social
  • Les textes fondateurs légitimant la visite à domicile
  • La responsabilité juridique de l’intervenant à domicile dans un but éducatif et/ou social (pénale et civile)
  • Le contrat et la responsabilisation : l’usager acteur de son processus de changement

Le cadre institutionnel de la visite à domicile

  • Le contexte de l’intervention à domicile
  • Une fonction clé de la visite à domicile : la reconnaissance de la place de chacun (les représentations réciproques du visiteur et du visité)
  • La responsabilité morale de l’intervenant à domicile, dans un but éducatif et social
  • La définition du secret professionnel, de l’obligation de réserve, de la discrétion professionnelle
  • Le rapport entre éthique et déontologie, dans le travail social
  • Le respect de la vie privée, comme limite à la visite à domicile
  • Les aspects déontologiques : jusqu’où aller

Le cadre historique de la visite à domicile

  • Le domicile, dimension psychologique et sociale
  • Les éléments de contexte et d’histoire de la visite à domicile

La visite à domicile comme technique d’observation, objectivité et subjectivité

Le rôle d’accompagnement du professionnel, lors d’une visite à domicile

  • La fonction « intégrative » du travailleur social : amener l’usager à « améliorer sa situation » (atteinte des objectifs fixés)

Le rôle de surveillance et recadrage du professionnel, lors d’une visite à domicile

  • Fonction normative et de contrôle
  • Les sanctions, suite à un non-respect du contrat par un usager

Les techniques de communication : étape et condition permanente de toute intervention d'aide et d'accompagnement

  • Améliorer son écoute
  • Aider la personne à formuler son insatisfaction, poser les bonnes questions
  • Aider la personne à formuler une demande
  • Apprendre à accepter une critique
  • Formuler une critique
  • Rappeler le cadre, demander à quelqu’un de modifier son comportement
  • Que faire après une crise importante ? Gestion du stress, des émotions, transmissions, analyse de l’événement


Mieux gérer l’agressivité engendrant conflit et violence : 

  • Connaître ses points faibles et gérer sa propre agressivité
  • Gérer l’agressivité et ses retentissements
  • Attitudes générant l’agressivité
  • Les attitudes non verbales et les comportements permettant de diminuer l’agressivité
  • Eléments de gestion de stress et des émotions
  • Le personnalités difficiles (repérage, attitudes de renforcement, attitudes aidantes)
  • Incivilités, agressivité et violence : comment réagir ?

Les techniques pour « se protéger », en cas de stress :

  • Les effets psychosomatiques de la relation agressive, violente
  • La connaissance de son engagement affectif, de ses limites, de ses réactions, de ses rapports à la violence, avec « l’autre »
  • Le phénomène du stress, la gestion du stress


Les « outils » spécifiques à la visite à domicile

  • Comment « faire alliance » avec la famille, en étant empathique avec chacun des membres, tout en restant dans son rôle et à sa place
  • Le recadrage positif
  • L’observation des interactions pour mieux comprendre les règles de fonctionnement
  • La pratique de l’analyse systémique
  • La pratique des questions circulaires pour favoriser les interactions au service de l’information, de l’évaluation, de l’élaboration
  • Le génogramme
  • La co-intervention, dans une recherche de complémentarité
  • Intervenir en complémentarité avec les différents systèmes institutionnels

 

Cas pratique : Liste des attitudes à adopter en fonction des différentes problématiques
A partir de la liste des situations difficiles répertoriée dans l’exercice précédent, construction d’un début de référentiel de bonnes pratiques comportant, d’un côté, la liste des situations problématiques rencontrées, de l’autre, les attitudes à adopter, pour chacune des situations.


Mise en place du plan d’action à appliquer durant l’intersession :

  • Mettre en pratique le guide de bonnes pratiques défini précédemment. Pour chaque situation problématique, noter ce qui a bien fonctionné dans la technique appliquée, ce qui n’a pas fonctionné.
Public concerné
AEMO, AEAD : psychologues, travailleurs sociaux, TISF

Durée
2 jours