Retour aux formations

Bientraitance et bonnes pratiques de soin de la personne handicapée

Best

Objectifs

Compétence visée

  • Créer un environnement humain et bientraitant, pour maintenir la relation et la qualité de vie de la personne accueillie

 

Aptitudes

  • Identifier toutes les situations et comportements susceptibles d’être maltraitants pour
  • Les réajuster vers des conduites de bientraitance
  • Chercher un juste équilibre entre « prendre soin » et « soigner » …
  • Favoriser le bien-vivre de la personne en tenant compte des facteurs suivants : individualité/collectivité/professionnalisme

Les plus de ce programme

Modalités de positionnement et d'évaluation

  • Évaluation des acquis à l'entrée et à la fin de la formation, par grille de positionnement

Modalités pédagogiques

  • Mise en pratique
  • Retours d'expérience

 

Formation accessible aux professionnels en situation de handicaps

Théorie

1. Le cadre réglementaire et institutionnel

  • La prévention et la lutte contre la maltraitance : aspects législatifs (loi de 2002)
  • L’instruction ministérielle du 22 mars 2007 relative au développement de la bientraitance
  • Le cadre institutionnel et les recommandations de bonnes pratiques.

 

2. Maltraitance et vulnérabilité

  • La dépendance : un facteur de fragilité et de vulnérabilité
  • Les enjeux et les risques de la relation soignant/soigné
  • La violence vécue par les professionnels et les accompagnants
  • La vie institutionnelle et ses contraintes

 

3. Définir les concepts de bientraitance et maltraitance 

  • Savoir repérer les risques de maltraitance
  • Reconnaître les différentes formes de maltraitance
  • Savoir identifier les risques liés à l’épuisement professionnel 
  • Connaître les « leviers » juridiques de la bientraitance

 

4. Qualité de vie et bientraitance : identifier des critères en terme de qualité de vie

  • Savoir utiliser et partager des repères d’évaluation (travail sur le questionnaire d’évaluation de la bientraitance recommandé par l’ANESM/HAS) 
  • Créer un socle commun d’appréciation de la bientraitance sur son établissement. 
  • Instaurer les principes de l’évaluation continue sur la qualité des prestations au regard des droits des personnes accueillies
  • Créer des outils d’évaluation, identifier les priorités, ajuster les actions en équipe pluridisciplinaire

 

5. Pratiques et éthique : Développer les axes d’un équilibre fragile au quotidien

  • Maintenir l’intégrité de la personne au moyen d’une relation apaisée et apaisante,
    • Utiliser des « outils » techniques de la communication 
    • Équilibre entre « soigner » et « prendre soin »
  • Interroger les philosophies du « prendre soin », pratiquer l’éthique au quotidien : 
    • Repérage des atouts et des freins à la bientraitance 
    • Témoignages de pratiques professionnelles issues du quotidien

Pratique

  • Mise en pratique des actes du « prendre soin » au quotidien (ex : « la toilette relationnelle »). Les personnes prises en soin seront choisies par les participants. Le formateur réalisera des soins auprès de ces personnes avec les participants.
  • Des analyses de pratique seront faites à la suite de cette expérimentation et définiront les modifications éventuelles à apporter afin de personnaliser les soins, en même temps que l’expérience du terrain permettra de réinterroger les pratiques habituelles. Travailler « autrement » et en situation réelle avec des résultats immédiats représente une véritable pédagogie du « prendre soin », fil rouge de la formation.
  • Cette démarche a pour but d’inscrire les pratiques dans une culture de la bientraitance et de développer une posture professionnelle adaptée aux différentes personnes atteintes de pathologies complexes.

 

Synthèse de la formation/ Echanges

Public concerné
Professionnels qui travaillent auprès de personnes handicapées. Pas de prérequis

Durée
3 jours