Skip to main content Skip to footer

Gérer l'agressivité et la violence de la personne âgée

Objectifs

Compétence visée

  • S’approprier un style de communication pour gérer les relations difficiles et la violence

Aptitudes :

  • Se situer dans les enjeux de la relation
  • Identifier et qualifier la situation
  • Gérer les situations de violences et agressivité

Les plus de ce programme

Modalités de positionnement et d'évaluation
  • Evaluation des acquis à l'entrée et en fin de la formation, par grille de positionnement
Modalités pédagogiques
  • Apports théoriques et méthodologiques
  • Echanges et réflexions sur les situations concrètes rapportées par les participants
  • Mises en situations

Formation accessible aux professionnels en situation de handicap

Public concerné

Professionnels d'EHPAD. Aucun prérequis

Durée

2 jours

Programme de la formation

1. Approche théorique de la violence et de l’agressivité 

  • Les définitions de la violence
    • Dans le langage commun
    • D'un point de vue juridique
      • Les atteintes à l'intégralité physique (le délit, les "voies de fait", ...)
      • Les atteintes à l'intégrité psychologique
    • Cas général
  • Notions autour de la violence
    • L'agressivité
    • L'agression
    • L'acte violent
    • La dangerosité
  • Représentations de la violence et de l'agressivité
    • Approche anthropologique (Point de vue éthologique, psychologique, psychanalytique)
    • Approche sociologique
  • Violence et troubles psychiques
    • Violence et troubles mentaux aigus
    • Violence et troubles mentaux chroniques
    • Violence et insuffisances intellectuelles
    • Violence et psychopathie

2. Gestion de la violence et de l’agressivité : la relation d'aide comme outil de gestion des situations complexes

  • Définition
  • Les compétences  requises pour une relation d’aide efficace
    • L’écoute active
    • L’empathie
    • La reformulation
    • Les questions ouvertes
  • Comment faire baisser l’agressivité ?
  • Quelques pistes :
    • En cas de dangerosité d’une personne prise en charge
    • Intégrer l’agressivité et la violence dans les réflexions organisationnelles du quotidien

3. Réflexion et mise en place fictive d’outils, en lien avec une ou des situations vécues par les participants 

4. Conclusion