Retour aux formations

Ateliers Bientraitance


Objectifs

Les ateliers de la bientraitance s’adressent à des professionnels expérimentés qui ont déjà intégré les repères de base en matière de bientraitance, ont du recul sur leur rôle grâce à une expérience de terrain.

Compétence visée

  • Améliorer les pratiques quotidiennes en respectant les principes de la bientraitance

Aptitudes

  • Analyser individuellement et collectivement les pratiques quotidiennes
  • Personnaliser l’accompagnement pendant les temps forts
    • Accueil d’un nouveau résident
    • Toilette
    • Repas
    • Manutention des résidents
    • Réussir les gestes délicats, invasifs
    • Accompagner la fin de vie

Les plus de ce programme

A la différence d’une formation classique, un atelier n’a pas de programme figé puisque ce sont les participants qui en décident. Seul le domaine d’intervention est validé au préalable avec la Direction.

Les apports, repères, conseils, questionnements ne viennent pas seulement de l’intervenant, mais aussi des participants qui sont autant de ressources pour les autres.

Le postulat d’un atelier est, en effet, que les difficultés et expériences des uns sont sources d’enrichissement, de prise de recul et d’ouverture pour les autres.

Ce format permet également d’accompagner les participants de manière individualisée puisque le travail se fait uniquement sur la base de la matière amenée par ces derniers : les cas traités doivent faire référence à une situation rencontrée ou à des mises en situation réelles.

Les ateliers de la bientraitance ont également pour vocation de créer de la cohésion entre les professionnels.

 

Modalités de positionnement et d'évaluation

  • Evaluation des acquis à l'entrée et en fin de la formation, par grille de positionnement
Modalités pédagogiques
  • Apports théoriques, méthodologiques et réglementaires
  • Echanges et réflexions sur les situations concrètes rapportées par les participants
Formation accessible aux personnes en situation de handicap

 

Pour les ateliers ci-dessous, voici une liste non exhaustive des compétences qui peuvent être travaillées pendant les ateliers en fonction des attentes des participants et des objectifs du Cadre ou Directeur. 

Analyse de pratiques

  • Dégager le sens des actions mises en œuvre dans les situations de travail, tant du point de vue technique que relationnel
  • Etre en mesure de mieux maîtriser la nature de son implication dans la relation avec le résident
  • Contribuer à la prévention des risques de maltraitance,  Contribuer à la mise en place de pratiques bientraitantes
  • Contribuer à la professionnalisation des activités et des personnes.

Accueil du résident

  • Identifier quelles sont les étapes d’adaptation du résident à son nouveau lieu de vie
  • Etre en mesure d’accompagner ces étapes
  • Permettre de maintenir une continuité de vie
  • Prévenir les traumatismes liés à cet « événement-rupture »
  • Intégrer la famille à ce changement
  • Identifier avec l’équipe quels sont les outils de transmissions qui assurent un suivi cohérent dans cette phase-clé

Toilette  

  • Aborder le soin toilette comme un temps relationnel privilégié qui permette au professionnel d’établir une relation de confiance avec le résident
  • Partager le soin comme un moment de bien être
  • Apporter du sens au soin toilette, qui va au-delà du besoin d’hygiène
  • Mettre en œuvre des techniques de communication par le regard, la parole, le toucher qui permette au professionnel de s’adapter aux capacités du résident
  • Prévenir l’isolement, l’angoisse du résident ainsi que celle du soignant quand le soin devient difficile suite à des troubles tels que la démence, la douleur, les rétractions des membres etc… 

Instant Repas 

  • Prévenir la dénutrition à l’aide de l’observation et l’évaluation des capacités et des troubles du résident dans le but d’adapter et personnaliser ce moment important de son quotidien
  • Identifier quels sont les ajustements à réaliser afin que manger reste un plaisir. 

Manutention résidents 

  • Mobiliser le résident
  • Effectuer des transferts, tout en le rassurant et en sécurisant également les manutentions pour les soignants
  • Evaluer les capacités du résident dans le but de préserver la verticalité, la dignité, le bien être du résident
  • Utiliser les outils ergonomiques à disposition

Gestes invasifs 

  • Les mains des soignants ont un langage par l’intermédiaire du toucher
  • Savoir toucher représente un langage, celui du toucher. Les gestes sont parfois plus violents que les mots, et notamment quand ils se font par automatisme
  • Savoir identifier leur sens permet au soignant d’adopter d’autres techniques afin de neutraliser les habitudes, les gestes réalisés parfois sans conscience
  • Le savoir être découle de cet apprentissage fondé sur des techniques d’approche et de toucher-présence, accompagnés de mots valorisants permettant de maintenir l’estime de soi chez le résident et le respect de sa dignité
    Cet atelier permet d’acquérir les bonnes attitudes pour éviter les risques de « maltraitance ordinaire » souvent rencontrés (infantilisation, standardisation, mécanisation des soins etc…)

Fin de vie 

  • La fin de vie est une étape cruciale dans la vie d’une personne. En EHPAD, le soignant y est souvent confronté
  • « Apprivoiser la mort » est une manière de se positionner dans les différentes étapes exprimées au quotidien par la personne
  • Repérer les signaux d’angoisse chez la personne âgée au long de « la fin de la vie » c’est aussi tisser des liens qui rassurent et permettent d’accompagner l’instant de « la fin de vie » de manière plus sereine et humaine
  • A partir d’un ouvrage d’E Kubler Ross, les soignants auront des repères pour les aider à répondre aux questions qu’ils se posent le plus souvent : « que dire ? » « Que faire » ?    

 

 

 

 

Public concerné
Tout public - Groupe de 5 participants par atelier. Prérequis : Avoir une expérience minimum d'un an dans l'établissement

Durée
4 ateliers d'1h45/ jour