Retour aux formations

La relation soignant/soigné/famille


Objectifs

Compétence visée

  • Améliorer la relation soignant/soigné/famille

Aptitudes

  • Entrer de la relation triangulaire soignant/soigné/famille
  • Etre dans son rôle et à sa place de soignant dans la relation et au sein des équipes
  • Adopter la juste distance relationnelle avec le soigné et la famille (physique et psychologique)
  • Améliorer sa communication avec le résident et les familles
  • Répondre aux difficultés vécues dans le cadre de la relation soignant-soigné

Les plus de ce programme

Modalités de positionnement et d'évaluation
  • Evaluation des acquis à l'entrée et en fin de la formation, par grille de positionnement

Modalités pédagogiques

  • Apports théoriques et méthodologiques
  • Echanges et réflexions sur les situations concrètes rapportées par les participants
  • Mises en situation

Formation accessible aux personnes en situation de handicap

1. La triangulaire (soignant/soigné/famille) autour du soin

  • Le soin, la santé : définitions et repères socio-historiques
  • Soignants/ soignés/ familles:
    • Places, rôles et  fonctions
    • Besoins, demandes et attentes
    • Représentations du soin, du soignant, du soigné, de la famille, de la maladie etc
        • Origine et construction des représentations, stéréotypes et préjugés, les biais dans le processus de représentation
    • Vécu intime et vécu institutionnel
        • Le vécu personnel du soignant au révélateur (prisme) de la relation d’aide
        • Le vécu institutionnel : le rôle (persécuteur et garant) de l’institution
        • Le cadre institutionnel (projet d’établissement, règlement de fonctionnement, projets d’accompagnement etc…)
        • La relation d’équipe (tensions et soutiens) etc...

2. La relation d’aide : support des « bonnes pratiques »

  • La dimension relationnelle dans le soin
        • Définir la relation
        • Saisir les enjeux et les mécanismes afin de valoriser les compétences techniques et les acquis de formation professionnelle
  • La distance professionnelle: ni trop près, ni trop loin, comment se positionner afin d’accompagner au mieux tout en se préservant ?
  • Le soi et l’autre dans la relation: différencier la place de chacun
  • La situation de dépendance
        • Comment parvenir à réduire l’asymétrie de cette relation afin d’optimiser la relation d’aide ?
        • Ce qu’induit la situation de dépendance pour la personne : relation asymétrique (perte de confiance en soi, sentiment de dette à l’égard de l’aidant, attitudes régressives…), pour le soignant (maternage, toute-puissance, intrusion etc…)
        • Les moyens de réduire les effets néfastes de la relation de dépendance.

3. Communication dans la relation d’aide

  • Les enjeux de la communication
        • Objectifs
        • Moyens
        • Types de relation conditions spatio-temporelles … : des enjeux multiples à identifier afin d’optimiser sa communication.
  • Communication verbale et non verbale
        • L’importance de la communication non verbale : proxémie, silences, gestes, postures, attitudes…
        • Les dimensions cachées de la communication au service du message verbal
  • Les mécanismes de défense et les émotions dans la communication
        • Rôle et fonctions des mécanismes de défense des soignants (l’esquive, la rationalisation, l’identification projective…, des patients (isolation, projection agressive, sublimation) et des familles (déni, identification à l’agresseur)
        • Aspect adaptatif, utile, économique des mécanismes de défense
        • Les émotions : colère, tristesse, peurs, angoisses : leurs liens avec le fonctionnement cognitif et les comportements. Bien les connaître pour ne pas être débordé par le fonctionnement émotionnel.
  • Violence, agressivité et situations de crise
        • Différencier l’agressivité et la violence, la situation de crise : un mal pour un bien ?
        • Communication non violente et gestion adaptée des conflits
  • L’écoute active (Carl Rogers)
        • Les bases de la psychologie humaniste : empathie, congruence et authenticité, attitude de non-jugement : des savoirs être et compétences fondamentales dans la relation d’aide

Synthèse de la formation/ Echanges

 

Public concerné
IDE, AS, Cadres, médecins… Aucun prérequis

Durée
2 jours